AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Pandora Julia Anderson ▬ uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:16







      ANDERSON.PANDORA JULIA.
      Panda.

      AGE: 20 ans
      SEXE: Féminin
      DATE/LIEU DE NAISSANCE: 27 décembre ▬ Glasgow, Écosse
      GROUPE: Rescapés
      CITATION: " Tu cesseras de craindre en cessant d'espérer. La crainte et l'espoir qui paraissent inconciliables sont pourtant étroitement unies. " Sénèque

      ABOUT YOU;


    & ...
    Pandora & ...



    Pour la énième fois depuis que j'étais enfermée dans cette bulle, je faisais le même rêve. Rêve, c'était un bien petit mot, étant donné que je me réveillais chaque jour dans le même état : en sueur, les larmes mouillant mon visage, et par terre. Quoi de plus horrible que la sensation de manque d'oxygène ? La noyade. Si Dieu existait, et qu'il était d'humeur ironique, il me ferait mourir de cette manière. Dans l'eau, il semblait que tous les sens étaient brouillés, de façon à ce que l'on se sente plus que seul au monde. Je criais, personne ne pouvait m'entendre, je me débattais, et pourtant restais sur place. Les poissons me regardaient de leurs yeux ronds et globuleux du bas de l'aquarium, et la vision se terminait par un immense œil qui me fixait à travers la vitre. Parfois, j'aurais même souhaité que ces songes soient réalité, et que je sois morte. Je n'angoisserais pas alors à l'idée de me savoir entourée d'eau, coincée sous des milliers et même des milliards de litres, comme une prisonnière. A cette pensée, je ne pouvais pas m'empêcher de paniquer. Si on m'avait dit, alors que je vivais ma petite vie simple et normale d'autrefois, que je me retrouverais à vivre constamment dans la peur, je me serais suicidée. Ou tout du moins, j'aurais demandé à quelqu'un d'autre de me tuer, car je doutais avoir le courage de faire un tel acte. Car j'étais comme ça, peureuse, au moins quelque chose qui n'avait pas changé depuis ma naissance. C'était loin à présent tout ça, mon père, ma mère .. Ils étaient morts. Surement. Mais même si ils avaient toujours paru être les parents parfaits, et si nous avions l'air d'être une famille soudée, je n'avais jamais eu d'attache sentimentale surdimensionnée à leur égard. Bien sur je les aimais, comme toute fille aimait ses parents, mais je devais l'avouer, sans trop de plus. Parfois, cela m'inquiétait, et parfois .. Je me disais que les autres devaient ressentir la même chose. Ou c'était peut-être la période, que voulez vous. Si j'avais perdu mes parents à l'âge de douze ans, j'aurais surement été traumatisée ou quelque chose de ce genre, mais là, même si cela me rendait très triste, cela n'allait pas me causer des insomnies. Peut-être que c'était du au fait qu'ils n'étaient pas mes vrais parents, ou .. je ne savais pas vraiment. Je ne faisais pas partie de ce genre de personnes qui cherchaient à tout prix à savoir de quel ovule et de quel spermatozoïde ils étaient issus. Déjà que j'avais tendance à compliquer un peu tout ce qui me passait par la main, il ne fallait pas en plus que j'aille me lancer dans des recherches qui n'aboutiraient à rien. Ils étaient peut-être morts, eux aussi, et découvrir que j'étais la fille d'une prostituée et d'un dealer .. Ça serait une chose qui me traumatiserait surement.

    Après être restée plusieurs minutes la joue collée contre la moquette, les yeux fermés et mes pensées voguant de droite à gauche, je m'autorisais à ouvrir un unique œil. Cela devait surement être l'heure de se lever, car j'avais toujours eu une horloge interne particulièrement pointilleuse. Je me réveillais constamment à la même heure, souvent à la minute près, et mon inconscient devait être aussi obsessionnel que moi même. Le retard ? Chose inconcevable. L'idée que je puisse faire attendre quelqu'un, ou même qu'on remarque que j'arrivais une minute après l'heure qui était décidée me terrifiait, sans que je sache forcément pourquoi. En tout cas, la pièce était plongée dans l'obscurité, ce qui était plutôt logique puisque les volets étaient fermés, et je n'arrivais pas à percevoir la moindre chose suspecte qui aurait pu me faire sursauter, et me replonger dans la réalité soudainement. J'ouvrais mon autre paupière, histoire de laisser quelque temps à mes yeux pour s'habituer à l'absence de lumière et me permettre de me lever sans me cogner dans tous les meubles environnants, et soupirais encore une fois de n'avoir pas la chance de me réveiller dans mon lit. Avec un matelas. Et des oreillers. Au lieu de ça, j'avais pour récompense un mal au cou chaque jour, et mon dos n'était pas en meilleur état. Et on s'étonnait de ma posture, et l'absence totale de grâce dans mes mouvements ? De toute façon, ce n'était pas ce genre de choses qui m'intéressait vraiment. Paraître jolie, plaire aux autres de par mon apparence .. Pas vraiment ma tasse de thé, surtout que je n'avais pas assez de confiance en moi pour conserver cette image en ouvrant la bouche. J'hésitais, je butais, je disais n'importe quoi, et disons qu'il arrivait souvent que je parte en monologues sans queue ni tête avant que l'on concède à m'arrêter. Heureusement, dans le havre de paix qu'était ma chambre, je n'avais pas à ouvrir la bouche, je n'avais l'obligation de rien. C'était pour ça que j'appréciais la solitude plus que la compagnie, car cela m'obligeait à faire attention à absolument tout et me gênait horriblement. Et comme j'étais le genre de personnes sur lesquelles on pouvait tout lire comme dans un livre ouvert, ce n'était pas gagné. Rougissements, balbutiements, hyperventilation .. Je touchais le gros lot la plupart du temps. Cela m'embêtait, mais après tout, je m'étais habituée. Comme tant d'autres choses. Mais s'il y avait une chose que je savais à laquelle je n'allais jamais m'habituer, c'était bien la situation dans laquelle je me trouvais. Vous y croyez ? Enfermée dans une bulle au fond de l'eau. Un scénario de film, pour sûr. Est-ce que nous sortirions d'ici un jour ? Je l'ignorais. Je pouvais toujours espérer, car il ne s'était pas passé assez de temps encore pour que l'espoir ne subsiste pas, mais j'avais l'impression que beaucoup de personnes autour de moi s'étaient résignées. Passer toute une vie dans une boule de neige comme on en achetait autrefois en supermarché, rien que de le penser cela me faisait frissonner. Il fallait que je sois contente d'être rescapée, c'était vrai, mais j'étais peu expansive quand à ce genre de sentiments. Peut-être que j'étais ce que l'on appelait une .. pessimiste. Mais une optimiste pessimiste.

    Il ne me fallut guère plus d'une minute pour me relever, et me sentir nauséeuse. Je me sentais étrange à chaque fois que je me levais, comme si j'avais le mal de mer. Ironique, non ? Un pas me séparait de mon lit, et bien vite je poussais un soupir et m'étalant sur mon matelas. Mon ancien matelas, celui de mon ancien appartement, me manquait terriblement. Je n'étais pas particulièrement heureuse de mon ancienne vie, mais maintenant que tout avait été changé, je ne pouvais que regretter toutes ces choses-ci. A part cette impression de routine, de marche vers le rien, ou de chute dans un puis sans fond .. Il fallait avouer que je n'étais pas particulièrement enjouée, mais c'était une de mes caractéristiques habituelles. Cela ne s'était pas amélioré depuis que j'étais arrivée à la Géode. Et je pouvais bien dire sans mentir que l'épisode de la montée des eaux m'avait traumatisée. Sinon, pourquoi je serais aquaphobique ? La vie pouvait être considérée comme injuste. J'étais pratiquement sure de ne pas être la seule à avoir été bouleversée par un tel évènement, mais je me demandais parfois pourquoi les autres pouvaient marcher avec tant de quiétude dans les allées de la Géode. Ce jour là, j'étais seule. Rien de plus horrible que de n'avoir personne pour partager la peur, les interrogations, pour se demander si la mort était proche ou que nous allions être sauvées. Comme d'habitude, je m'étais crue dans un rêve. Je n'avais jamais eu de telle vision, mais voir l'eau monter alors que j'étais à la bibliothèque me semblait être le produit de mon imagination. Peut-être étais-je folle ? Les hallucinations étaient les symptômes de bon nombres de maladies du cerveau. Je pouvais aussi bien avoir une tumeur, qu'être profondément endormie dans mon lit. Seulement, lorsqu'à ma taille le liquide froid était arrivé, et voyant que toutes les personnes autour de moi étaient aussi agitées, j'ai décidé de jouer le jeu. Paniquer, ce n'était pas quelque chose de bien. Les muscles se contractent, les mouvements sont difficiles, et les décisions complètement irréfléchies. Nager jusqu'à la sortie, c'était assez simple. Il fallait encore que mon cerveau pense de la même manière. Enfouir ma tête sous l'eau me paniquait, et mes larmes se mêlaient aux torrents environnants. C'était un de ces moments qui devenait de plus en plus flou au fur et à mesure que l'on se le rappelait, et il m'était impossible de me souvenir de la manière dont je m'étais sortie du bâtiment. Tout ce qui me restait en tête, était les cris, les pleurs, l'ambiance déchirante, et toute la souffrance que j'étais capable de percevoir. Les impressions étaient beaucoup plus claires que ce que mes sens avaient pu percevoir, et cela ne rendait pas du tout la chose plus facile. Tout ce que cela faisait, c'était me rendre encore plus mal. Je n'étais pas particulièrement bonne nageuse, et je restais pendant des dizaines de secondes immergée avant de remonter à la surface. Je me souvenais m'être raccrochée à tout ce qui allait sur mon passage, sans reconnaître les formes qui avaient radicalement changé avec le référentiel différent, sans une seule fois penser aux autres. Peut-être égoïste, mais de toute façon, je ne m'étais jamais qualifiée d'exceptionnellement généreuse. Je n'avais pas une pensée pour ma famille, pour mes rares amis, et il était inutile de parler de ma vie amoureuse vu qu'elle était quasi inexistante, et seule la pensée de mon être m'obnubilait. Était-ce tellement choquant ? Dans ce genre de situations, l'instinct de survie était le plus fort, et si je pensais ne serait-ce qu'à aller rechercher toutes ces personnes cela me conduirait peut-être à ma perte. Pourtant, je n'avais jamais été le type de filles à avoir peur de la mort. En fait, je pouvais dire que je m'en fichais totalement. Je n'espérais pas qu'il y ait un quelconque paradis pour me rassurer, et je n'étais pas non plus très triste lorsque des personnes que je connaissais étaient perdus. C'était pour ainsi dire la seule ignorance que je pouvais accepter. Mourir ? Je ne m'en rendrais forcément pas compte. Puisque je ne serais plus. C'était une étrange pensée qui me venait régulièrement en tête, mais alors que je me débattais avec les vagues, je ne pouvais penser qu'à mon désir de retenir la vie. Un automatisme, surement.

    Le temps était relatif. Si on m'avait demandé combien de temps avait duré l'évènement, j'aurais surement juré quelques minutes, alors qu'on aurait pu parié sur des heures. Le début était le plus difficile, voir les autres couler tandis qu'on se battait pour rester en surface, et je n'aurais surement jamais pensé m'en sortir. J'avais tout sauf le profil type d'une fille sportive, et je ne savais pas par quel miracle mes forces s'étaient réunies pour me garder en vie. J'avais dérivé. Pendant combien de temps, je l'ignorais bien. J'avais vu la nuit et le jour se succéder plusieurs fois, et la faim me tiraillait les entrailles. J'étais fatiguée, je n'en pouvais plus, alors à un moment des plus aléatoires, je m'étais laissée couler. J'avais le choix : mourir noyée ou mourir de faim ? La première mort serait plus rapide et je l'espérais moins douloureuse. La privation d'oxygène n'était pas insupportable pour les premières dizaines de secondes, et j'essayais d'expirer tout l'air qu'il me restait dans les poumons. Ma tête s'engourdissait, je ne bougeais plus, et je ne savais même pas à combien de mètres j'étais de la surface. Tout cela me paraissait bien long lorsque je l'évoquais intérieurement, mais cela ne devait durer guère plus de deux minutes. Soudain, je m'étais sentie stupide. Je n'avais pas d'espoir, et je ne pouvais même pas essayer de rester en vie et de trouver d'autres survivants alors que d'autres étaient morts. Comme mon cerveau était beaucoup trop lent, j'avais essayé de regagner la surface le plus rapidement possible, mais perdais conscience assez rapidement. Le trou noir. Lorsque j'émergeais, je me trouvais toujours au milieu d'une immense étendue d'eau, et cela m'effrayait instantanément. La différence était que je sentais distinctement des bras autour de moi. Je passais la minute qui suivait à tousser et expulser le plus d'eau possible, prenant par intermittence de grandes bouffées d'air pour me réjouir d'avoir une telle occasion, avant de me tourner vers celui que je pensais être mon sauveur. Pas le temps d'échanger des mots ou des paroles, ni même d'exprimer un remerciement à son égard, qu'une vague nous assène. La « mer » était agitée. Où étions nous ? Qu'est-ce qui se trouvait en dessous ? Je ne savais plus comment appeler toutes les choses. Nous étions sur une île, c'était évident. Tout le Royaume Uni avait donc été englouti ? Des avions ou des bateaux européens et américains allaient bien venir nous sauver, non ? Une deuxième vague m'interrompit dans mes interrogations, et je me débattais pour rester en surface. Des dizaines me frappèrent au visage, et lorsque tout devint plus calme, je me retrouvais encore une fois seule. Que dire, que penser ? Était-il mort ? Surement à cause de moi. J'étais épuisée, affamée, je ne savais pas où aller, et j'étais totalement désespérée. Une nuit passa, et l'on m'avait trouvé. Tout était flou, j'étais trop faible pour analyser rationnellement tous les évènements, mais tout ce que je savais, c'était que l'on m'avait amené ici. A la Géode. Cette immense bulle dans la mer. J'avais appris également que les humains qui étaient ici étaient les seuls survivants. Et que tout le globe était touché. Quelle horreur.


Dernière édition par Pandora J. Anderson le Jeu 30 Avr - 4:06, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:16

    Se rappeler de tout ça dès le réveil était assez mauvais pour débuter une bonne journée. Je me donnais deux petites claques sur les joues -cela faisait toujours son effet pour réveiller-, et me levais avec un sourire forcé aux lèvres. Relevant d'une main mes habits trop grands et baillant quelques fois encore, je me dirigeais vers ma garde robe fort peu remplie pour prendre quelques vêtements au hasard. Déjà que je n'étais pas du genre à m'occuper de mon apparence, alors ici alors que ces habits n'étaient pas exactement les miens ? C'était assez dur. J'étais perdue, et loin d'être la seule. C'était une des choses qui me rassurait. J'avançais vers la salle de bains avec mes habits froissés dans les mains, prenant de grandes inspirations comme si je me préparais à faire le grand saut. Avoir peur de la mer, de la piscine, c'était une chose. Mais j'avais également peur de la douche. Seulement, comme j'étais une fille qui haïssait la saleté, je ne pouvais que me résigner à m'asperger d'eau, mais il ne fallait absolument pas que la pomme fasse face à mon visage. Recevoir de l'eau dans le visage était une horreur, et je débutais alors automatiquement une crise de panique. J'en frissonnais. Me déshabillant avec réticence, j'en venais après des minutes de longue réflexion à me glisser dans la cabine. Il fallait que j'observe un rituel bien précis pour ne pas me faire peur, et je commençais par asperger mes doigts de pied avant de remonter en ascendance. Il fallait que cela dure le moins de temps possible, et lorsque je me fus bien savonnée puis rincée, je sortais précipitamment en me cassant pratiquement la figure. On pouvait dire que j'étais loin d'être adroite, pour sur.

      DERRIÈRE L'ÉCRAN;

    PSEUDO: Bou
    AGE: 15 ans
    SEXE: Féminin
    COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM ? Newsletter de couche moi
    NIVEAU RP: Bah j'ai pas de normalement .. Idéalement entre 100 et 150 lignes mais il faut encore trouver quelqu'un qui veuille bien rp avec moi XD Et puis je peux faire jusqu'à 200 lignes, comme je peux faire également 30 .. Ça dépend de la personne en face, en fait.
    UN DERNIER MOT ? Je vous aime !



Dernière édition par Pandora J. Anderson le Jeu 30 Avr - 4:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Transylvanie N. Armony

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 26/04/2009

Feuille de Personnage
CITATION
: Si nous prenons la nature comme guide, nous ne nous égarerons jamais.
A SAVOIR
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:49

A tes souhaits ^^"
Bonne chance pour ta présentation Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleycia C. Berlioz
SADIQUE Admin'
I FEEL PERFECT
avatar


Messages : 55
Date d'inscription : 23/04/2009
Age : 23

Feuille de Personnage
CITATION
: « L'espérance est la dernière chose qui meurt dans l'homme. »
A SAVOIR
:
RELATIONS
:
MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:50


    bienvenue, floodeuse profesionelle. (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:50

Ton avatar me fait flipper o__o
Ces grands yeux brr
Enfin merci xDD

Et merci à Ley' aussi (L)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:52

    Bienvenuuueee ma chérie Razz
Revenir en haut Aller en bas
Nayera E. Jefferson
TYRANNICAL Admin'
YOU KNOWYOULOVE ME
avatar


Messages : 83
Date d'inscription : 22/04/2009

Feuille de Personnage
CITATION
:
A SAVOIR
:
RELATIONS
:
MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:53

Welcome !! ^^
Bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherley C. Becker
TYRANNICAL Admin'
WITHA MAGICALROMANCE
avatar


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2009

Feuille de Personnage
CITATION
: Les hommes de génie sont des météores déstinés à brûler pour éclairer leur siècle
A SAVOIR
:
RELATIONS
:
MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:55

Biienvenue et bonne continuation ^^.

Mercii de l'inscription ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Dim 26 Avr - 22:56

Merci à vous trois Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Venus L. Dawson

avatar


Messages : 140
Date d'inscription : 26/04/2009

Feuille de Personnage
CITATION
: Etre ou ne pas être , tel est la question.
A SAVOIR
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Lun 27 Avr - 10:46

    Bienvenue à toi. Merci de t'être inscrite , j'espere que tu te plairas sur le forum. Juste une chose , est ce que ta fiche est terminée ? Pour que je puisse te valider , il faut que je le sache :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Lun 27 Avr - 15:05

Heu non je viens juste de la commencer xDD C'est pour ça que ya uc dans le titre x')

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Sherley C. Becker
TYRANNICAL Admin'
WITHA MAGICALROMANCE
avatar


Messages : 133
Date d'inscription : 22/04/2009

Feuille de Personnage
CITATION
: Les hommes de génie sont des météores déstinés à brûler pour éclairer leur siècle
A SAVOIR
:
RELATIONS
:
MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Lun 27 Avr - 15:18

Vous voyez, je vous le disais que UC voulait dire quelque chose AHAHAHHHH !!

( elles croyaient que t'avait oublier de l'enlever ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Lun 27 Avr - 15:22

Mdr quand j'aurai terminé j'irai l'afficher en gros dans le flood et je le crierai partout, comme ça vous saurez What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Venus L. Dawson

avatar


Messages : 140
Date d'inscription : 26/04/2009

Feuille de Personnage
CITATION
: Etre ou ne pas être , tel est la question.
A SAVOIR
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Lun 27 Avr - 20:27

    Super alors ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Transylvanie N. Armony

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 26/04/2009

Feuille de Personnage
CITATION
: Si nous prenons la nature comme guide, nous ne nous égarerons jamais.
A SAVOIR
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Lun 27 Avr - 21:27

Et tu te feras engueuler par pleins d'admins furieuses What a Face
Bonne chance =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venus L. Dawson

avatar


Messages : 140
Date d'inscription : 26/04/2009

Feuille de Personnage
CITATION
: Etre ou ne pas être , tel est la question.
A SAVOIR
:
RELATIONS
:

MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   Lun 4 Mai - 17:39

    Je viens de supprimer le compte de cette personne car elle n'avait pas fini sa présentation .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pandora Julia Anderson ▬ uc   

Revenir en haut Aller en bas

Pandora Julia Anderson ▬ uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Néréides :: Hors-jeu :: Corbeille qui sent pas bon -